Non classé

Organisation et restructuration des services de la poste… Les Maires du Houlme et de Notre-Dame de Bondeville agissent

banniere_laposte

Alertés par les facteurs de Maromme/Canteleu et par leurs représentants syndicaux FAPT CGT, et SUD PTT qu’une profonde réorganisation des services de la distribution du courrier et des prestations postales sur la vallée du Cailly et sur Canteleu boucles-de-Seine est envisagée par la Direction de La Poste nous, élus de Notre-Dame de Bondeville, considérons que ces restructurations à répétitions n’en finissent plus de susciter notre mécontentement et notre inquiétude.

Il est urgent de redéfinir les critères définissant cette notion de service public qui devrait enfin reconsidérer les particularismes géographiques, les conditions de mobilité ainsi que les différentes catégories d’utilisateurs des services postaux.

Les membres du conseil municipal de Notre-Dame de Bondeville réaffirment leur attachement à un service public postal de qualité et de proximité, à la nécessité de préserver un lien social cohérent et optimal avec l’ensemble des usagers, d’ici ou d’ailleurs.

Ceci implique une maîtrise de la préparation des tournées et de la distribution du courrier par les facteurs. La séparation de ces activités de préparations et de distributions sur deux sites différents et par deux équipes distinctes sera source de nombreuses erreurs incompatibles avec cette qualité que nous souhaitons. De plus, cette réorganisation entraînerait une distribution tardive du courrier pour les usagers et pourrait avoir de fortes répercussions sur les postiers : suppressions d’emplois, dégradations des conditions de travail, déqualification du métier de facteur…

D’autre part, des locaux disposant de boites postales et de guichets accessibles aux particuliers et aux professionnels sont indispensables. Ils doivent être en rapport avec le dynamisme économique et avec la densité de population dans la vallée du Cailly et de Canteleu boucles de Seine.

Le groupe La Poste, chargé par l’État d’assurer des missions de service public, se doit de prendre en compte les besoins des populations, ce qui suppose d’intégrer cette notion fondamentale qu’est le service au public dans le sens le plus large du terme, et non de disqualifier ou de discriminer ceux qui, faute de pouvoir résider dans les secteurs urbanisés, doivent se replier sur des quartiers éloignés et mal desservis.

C’est pourquoi, le conseil municipal réunit en séance le 7 février 2019 sollicite l’ouverture d’un vaste chantier de concertation entre les collectivités locales concernées, les représentants syndicaux des facteurs et la Direction de La Poste.  Par cette motion, le conseil municipal exige que soit remis à toutes les collectivités locales l’intégralité du plan régional de restructuration du groupe La Poste, à court, moyen et long terme, à savoir la feuille de route que se donne la direction, ceci afin d’anticiper ou de réfuter les changements dès lors qu’il n’y aurait pas de garantie que les alternatives à la mission de service public dont le groupe à la charge soient durables.

pdf

 

Télécharger la lettre du Maire de Notre-Dame de Bondeville et du Maire du Houlme :

pdf

 

 

Conciliateur de justice

Les permanences du conciliateur de Justice du Tribunal d’Instance de Rouen s’effectue à nouveau à la mairie de Notre-Dame de Bondeville.  Il vous suffit de contacter la mairie au 02 32 82 35 00.

Sa mission est de faciliter le règlement amiable de tous les litiges civils, autres que ceux concernés par le droit de la famille, le droit du travail et le droit administratif.

actu_conciliateur