Déconfinement progressif – Myriam MULOT invite les Bondevillais  à la prudence

J’appelle les Bondevillais à la vigilance, à la responsabilité individuelle et collective. Nous ne gagnerons pas cette bataille sans que tout le monde y mette du sien, quitte à modifier ses habitudes quotidiennes. Si le déconfinement progressif du pays a été annoncé dès ce lundi 11 mai, nous devons garder à l’esprit qu’il n’existe aucun traitement ni aucun vaccin et que le virus peut encore se propager. L’avenir reste donc incertain.

Déconfinement à partir du 11 mai ne veut pas dire que nous sommes désormais libres de toutes les contraintes. Cette date est le point de départ d’une sortie partielle, prudemment, par étapes, sur mesure et sous conditions. Nous devons continuer de limiter au maximum les contacts et poursuivre les efforts de distanciation physique avec les autres afin de contenir la progression de l’épidémie du coronavirus et d’éviter une deuxième vague épidémique si nous ne voulons pas revenir à une mesure plus lourde encore économiquement et socialement. Les rassemblements ne doivent pas excéder 10 personnes et se font dans le respect strict des distances-barrières.

– Pour le moment, comme pendant le confinement, et au même titre que tous les bâtiments publics en général, la mairie n’ouvrira pas ses portes autrement que sur rendez-vous.
– Les livres de la bibliothèque peuvent être empruntés par téléphone et en drive.
– Le cimetière est désormais ouvert mais la règle de distanciation physique reste imposée.
– L’école de musique reste fermée jusqu’à la fin de la période scolaire.
– Le complexe sportif et les aires de jeux restent fermés.

Nous continuerons d’apporter aux personnes de plus de 65 ans une « préoccupation particulière » et plus encore aux personnes « en fragilité ».

Je vous remercie chaleureusement de votre compréhension et de votre participation à cet effort collectif.

Amicalement,

Myriam MULOT
Maire de Notre-Dame de Bondeville